Les actualités de la moto au féminin

Comment bien choisir l’antivol de sa moto ?

Bien choisir l’antivol de sa moto ou de son scooter, c’est éviter de passer bien des nuits d’angoisse. Le principal est de respecter quelques règles d’usage, d’avoir un bon moyen de protection afin de jouir de chaque moment de la vie, même quand on n’est pas sur sa bécane. Voyons ensemble comment faire !

 

cadenas

 

Alors en matière de vol, il faut bien avouer qu’il y a de nombreuses injustices… Tout d’abord la géographie : habiter une grande ville, résider aux alentours d’un grand centre urbain ou profiter de la campagne n’est pas exactement pareil en matière d’infractions. Certaines marques ou certains modèles sont plus appréciés, plus cotés donc plus en danger. Mais chaque véhicule peut être volé et partout.
Il s’agit donc de choisir au mieux son anti-vol… pour profiter le plus longtemps de son deux-roues mais également afin d’être couvert par l’assurance en cas de problèmes. Aujourd’hui, nous passons donc en revue les possibilités pour protéger sa moto dans la rue.

 

Protéger son véhicule : adopter de bonnes habitudes

Tout d’abord, il est bon de savoir que les systèmes antivols doivent être estampillés NF et/ou SRA. Chez LNLM, tous les systèmes que nous proposons sont approuvés SRA. Ces homologations vous donnent la sécurité d’être pris en charge par votre assurance en cas de vol de véhicule. Nous pouvons également ajouter quelques petites règles de sécurité, certes élémentaires, mais rassurantes… Des règles que nous avons toutes, un jour ou l’autre, par flemme, manque de temps ou trop plein d’ optimisme… oubliées. Les voici d’ailleurs…

 

  • un gros cadenas bien visible donc plus dissuasif, tu mettras !
  •  attacher sa moto à un point fixe, tu veilleras !
  • ton véhicule dans un endroit fréquenté et éclairé, tu stationneras !

 

Une fois, ces trois premières règles respectées, voyons quels sont les antivols qui nous sont proposés par le marché. 

 

Les antivols homologués SRA

Le U 

Il existe plusieurs modèles avec des longueurs et largeurs différentes. Adopter donc le U idéal à son modèle de moto. Le plébisciter  également assez « majuscule » pour pouvoir arrimer la moto à un point fixe. Pour l’installer, il ne faut pas simplement prendre la roue, mais idéalement un rayon et la fourche/le disque à l’avant et pour la roue arrière, combiner un rayon et la couronne de chaîne. Le nec plus ultra est évidemment de le placer sur la roue arrière, cette dernière étant plus difficile à démonter…

U SRA AuvraySon avantage est sa rigidité, il est quasi impossible à casser ou à couper. Il est peu encombrant, on trouve encore parfois une peu de place sous sa selle ou on peut utiliser le système de rangement à placer sur la moto.

 

Le bloc disque

Il nous fait de l’œil pour son faible encombrement. Il est idéal quand on doit faire une petite course, en plein jour et vraiment rapide (parce qu’il est moins protecteur). Voilà ses principales qualités…

Pour le reste, avec ce système, il est impossible d’attacher son véhicule, la moto devient donc mouvante facilement. Il existe désormais des blocs disque avec alarme, qui hurlent dès qu’on les touche… Le niveau sonore atteint peut être dissuasif… Les ratés de l’alarme aussi…

 

La chaîne

Elle est visuellement décourageante. Assez longue, elle permet de trouver des points fixes en hauteur -possiblement- ce qui peut éviter quelques désagréments lors de la manipulation. Une chaîne traînant par terre est à la merci des chiens… et de diverses saletés urbaines… Les gants sont souvent nécessaires pour la prendre en main. Mais attention à votre casque. Nous avions écrit un article à ce sujet : « Pourquoi ne pas mettre ses gants de moto dans son casque ».

antivol moto

Son désagrément principal est son poids pour la manipulation. Sur une moto il faudra installer un top-case et pour le scooter utiliser l’espace sous la selle. Attention à ne pas confondre la chaîne avec le câble, qui lui ne vous sera d’aucune utilité…

 

Se protéger de son antivol !

Une fois que ces règles de base sont respectées, que le choix de l’antivol est fait, il est une loi à respecter absolument :

  • il ne faut JAMAIS rouler à moto avec un antivol dans un sac à dos

Il n’est même pas pensable de caser vite fait l’antivol dans sa poche pour un mini-trajet… Ce type de rangement est vraiment trop dangereux en cas de chute !

 

Résumons 

Vous connaissez maintenant les trois systèmes de protection les plus courants. Il n’est pas si aisé de faire son choix, nous vous faisons un tableau récapitulatif des points faibles et des points forts

 

  les « plus » les « moins »
U

arrimage, rigidité, encombrement

rangement
bloc disque faible encombrement pas d’arrimage possible
chaine arrimage, solidité encombrement, hygiène

 

Pour les plus anxieux, une combinaison de systèmes pourra s’avérer parfaite, alors que pour certains, la vue de ce tableau assiéra leur choix justement. Le but étant simplement de protéger nos moyens de transport, nos fidèles destriers, ses amours mécaniques !

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog LNLM par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à notre blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 32 autres abonnés